(RE)commencement

19 juin 2008

Pap'

Comment t'as fait maman, Pour savoir que papa Beau temps et mauvais temps Il ne partirait pas Est-ce que t'en étais sûre Ou si tu savais pas Est-ce que les déchirures ça se prévoit. Comment t'as fait maman Pour trouver le bon gars Tu l'as connu comment, Tu l'as aimé pourquoi? Est-ce qu'il y en avait juste un Dans tout le présent siècle Et y s'trouve que c'est toi qui dort avec... Comment t'as pu trouver, Un homme qui n'a pas peur Qui promet sans trembler Qui aime de tout son cœur. J'le disais y a longtemps Mais pas d'la même manière: T'as d'la chance maman Le plus fort c'est mon père... Comment ça s'fait maman Que dans ma vie à moi Avec autant d'amants Avec autant de choix Je n'ai pas encore trouvé Un homme comme lui, Capable d'être ami, père et mari? Comment t'as fait maman Pour lui ouvrir ton cœur Sans qu'il parte en courant Avec c'que t'as de meilleur Est-ce qu'il y a des mots magiques Que t'as dits sans t'rendre compte Explique-moi donc c'qu'y faudrait que j'raconte. Quand j'ai l'air d'les aimer Les hommes changent de regard Si j'ose m'attacher Y s'mettent à m'en vouloir Si je parle d'avenir Y sont déjà loin derrière J'avais raison d'le dire, Le plus fort c'est mon père. Vas-tu m'dire maman Comment t'as pu savoir Dès le commencement, Qu'c'était pas un trouillard Qu'il allait pas s'enfuir Et qu'il allait tout faire Pour que je puisse dire Le plus fort c'est mon père Quel effet ça t'as fait Quand tu l'as rencontré Est-ce que ça paraissait Qu'il allait tant t'aimer Les hommes bien souvent Paraissent extraordinaires Mais dis-toi bien maman Qu'le plus fort...c'est mon père.

Posté par misdeseos à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


du neuf avec du vieux...

J'avais laissé mon espace virtuel en bordel et en plan...

Maintenant que c'est un peu moins le bronx dans ma vie et dans ma tête l'envie me reprend...

Pas tellement d'idées de ce que ça va donner ni même combien de temps je vais tenir ma bonne résolution mais à vrai dire j'm'en tape un peu...
Sur ce, les Allemands et les Portuguais m'attendent (ou presque!) et Ma Bibiche de l'maour va viendre...

Au fait grande nouvelle: les cons, j'arrête!!

Posté par misdeseos à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2008

Le coeur en avant...

j'ai décidé de me mettre toute nue.

Ca fait un petit moment maintenant que je n'ai pas fait d'étalage de vie ici... Ma vie, ces derniers temps je l'ai pas étalé, je l'ai regardé se bouger toute seule sans trop savoir ce qu'elle faisait la gourdasse... me demandant chaque jour, chaque heure même(!), s'il valait mieux que j'intervienne ou non... Finalement, je la laisse faire, je la laisse vivre sa vie ma vie...

Quand j'évoquais si dessus l'éventualité de me mettre nue, c'était bien sûr d emon coeur dont je parlais...

Parce-que voilà, en ce moment il exulte le salaud! Jamais plus à l'aise que lorsqu'il bat à 3000, qu'il me soule, qu'il me parle, qu'il fait peur à ma tête. Egoiste qu'il est il s'emballe et refuse d'obtempérer, d'entendre raison... Alors je compose avec lui, ses humeurs et l'objet de son émoi: lui.

Puisque pour que le coeur s'emballe ainsi il faut inévitablement un LUI,e  tlui, il se trouve qu'il se révéle être très doué pour ça.

Il y a ses yeux d'abord... très bleus...

Ses mains... très masculines...

Sa peau... douce, usée, abimée...

Sa voix... claire et distincte...

Son parfum... humm...

Sa bouche...

Qoui? Je vascille?! Serai-je en train de tomber ... NON!...

Posté par misdeseos à 14:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 janvier 2008

Quand la rage me prend...

545514579

Fallait qu'elle se pointe devant moi, fallait qu'elle croise mon chemin... J'ai senti la rage monter tout doucement... J'me suis sentie me liquéfier sur place, puis revenir à moi pour passer par toutes les couleurs qui composent ma palette. D'abord du blanc, du jaune, du vert puis du rouge...enfin... Je ne suis pas comme ça d'habitude... Pas une violente moi, mais là c'est fort...

je fais quoi alors? Je la dégomme tout de suite ou j'attends un peu que mes nerfs bandent et que les boules montent encore un peu plus? (C'est d'un raffinement ça... ^^) Non, ne dérivons pas, restons sérieux... Je déteste me sentir comme ça, dépassée, dépourvue de bon sens. Se laisser contrôler par sa haine c'ets très mauvais, et l'once de bon sens qui ne m'a pas encore lâché me clame de garder mon calme, justement...

Je devrais peut-être me plonger dans l'aspect culturel de l'anorexie comme je dois le faire depuis environ 1 mois... Ah oui, mais non... impossible, j'ai envie TROP envie de la dégommer!!!

791935397

Posté par misdeseos à 12:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Elle parle un p'tit peu d'elle, du monde et parfois même de cul, avec ces tchums virtuels qui resteront des inconnus...

762432374

Elle sait plus à quelle connerie se raccrocher (...) C'qu'elle aurait bien voulu c'est travailler avec les gens, les malades, les exclus, ceux qui n'ont jamais eu de chance... mais quand on t'a brisé a vie et b'en plus mal aisé...

elsa_et_moi

Elle dit que la solitude c'est quelque chose d'assez déprimant, que ça devient une habitude mais qu'on s'y fait jamais vraiment... Si les étoiles reviennent j'te jure que je te les décroche! Et pour apaiser ta peine j'en glisserai une dans ta poche. En attendant dors bien, on se reparle demain...

DSCF4605

Posté par misdeseos à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Avec toi...

decoif

Aller à un concert

repeindre ma chambre en vert

boire de la vodka

aller chez IKEA

mettre un décolleté

louer un meubler

et puis tout massacrer

Pleurer pour un rien

acheter un chien

faire semblant d'avoir mal

et mettre les voiles

fumer beaucoup trop

prendre le métro

et te prendre en photo

(...)

Te faire mourir de rire

aspirer tes soupirs

m'enfermer tout le jour

t'écrire des mots d'amour

boire mon café noir

me lever en retard

pleurer sur un trottoir

me serrer sur ton coeur

pardonner tes erreurs

jouer de la guitare

danser sur un comptoir

remplir un caddie

avoir une petite fille

et passer mon permis

(...)

Je sais je suis trop naïve de dresser la liste non exhaustive de toutes ces choses que je voudrais faire avec toi...

T'embrasser partout

s'aimer quand on est souls

regarder les infos

et fumer toujours trop

éveiller tes soupsçons

te demander pardon

et te traiter de con

avoir un peu le speen

écouter janis Joplin

te regarder dormir

me regarder guérir

faire du vélo à deux

se dire qu'on est heureux

enmerder les envieux...

En bleu mes petites priorités à moi!** :p Mais chui toute seule bououououh!!!!

Posté par misdeseos à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2008

Mes références à moi bis...

Tu m'as dit que tu ne voulais plus m'aimer parce-que c'était trop douloureux, tu m'as dit que tu voulais une vie simple et que moi j'étais trop compoliqué, tu m'as dit que tu voulais réfléchir, que tu voulias un peu de calme, un peu de paix, que tu n'avais pas envie de devenir folle, et que je te rendais folle, à me déglinguer tout le temps, à me faire mal, à te rendre folle, folle et malade, tu m'as dit que tu avais besoin de guérir, tu m'as dit que tu ne me pardonnerais jamais d'avoir couché avec cette fille, que ce n'était pas possible, pas possible que j'aie fait ça, tu m'as dit commet tu as pu me faire ça, en plus, comment tu as pu me mentir, me tromper, me trahir, je crois que tu as dit trahir, tu t'es mise à pleurer, je susi venu vers toi pour te prendre dans mes bras, pour te dire que ce n'était rien, absolument rien, regarde,regarde ce que je suis prêt à faire pour que tu me pardonnes, ragrde comme je t'aime, regarde comme je n'aime que toi...

107ANS

Posté par misdeseos à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mes références à moi

L15836

P'tit avis à ceux qui voudraient lire ce bouquin... Tu vas commencer ce nouveau livre de Diastème, Un peu d'amour. détends-toi. Concentre toi. Ecarte de toi toute autre pensée. Laisse le monde alentour s'estomper dans le vague.Plus tard, quand tu l'auras terminé, tu commenceras alors Si par une nuit d'hiver un voyageur , d'Italo Calvino, et tu te rendras compte que Diastème a tout pompé sur lui. mais tu n'en voudras pas à Diastème, non, bien sûr que non, tu souriras avec ton beau sourire de lecteur satisfait, le monde ce sera estompé dans le vague et un bien être t'envahira. Cela dit, si tu en veux à Diastème, sache qu'il ne t'aime pas non plus.

Ce livre est génialissime, tout simplement, si vous voulez le fond de ma pensée. Le plus difficile, très franchement, ce n'est pas la mégalomanie inhérente à l'affaire. Se demander un seul instant si ses maigres histoires de garçon, sa plus ou moins grande petite vie, ses amours, ses copains, ses chats sur la commode, vont bien trouver quelqu'un pour s'y intéresser. Le secret de la réussite c'est qu'il n'y pense pas. Ne rien se dire du tout et écrire tout ce qu'on veut. Pour que cette confiance vous habite, il faut bien evidemment un retour, qu'un écho vous revienne. Son bouquin c'est un assemblage de souvenirs, de lettres, de bouts de vie, de vécu. Quand il s'agit de se relire, de rassembler l'ensemble, c'est une autre aventure. Parce-que le plus difficile, evidemment, ce sont les gens. Les gens en génèral, les siens en l'occurence. Songer à la réaction de ces tout proches quand ils ont vu leur nom inscrits sur du papier, avec pas mal de détails honteux...
Que celles et ceux qui se reconnaîtront dans ces lignes, dans ce bouquin, en profitent donc pour s'embrasser de ma part avec la langue. Puisque c'est d'amour qu'il s'agit. Et pas qu'un peu...

Posté par misdeseos à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'voulais vous parler des homms que j'aime (bis)

C'était comme une évidence, "comme gravé au canif dans l'ecorce d'un chêne"; il fallait que j'aime ce groupe, il fallait que je vous en parle à VOUS!

Les Wriggles sont pour moi tout en haut de mon échelle d'adoration... Comprenez, ils talonnent Bénabar, tété, cali, Babylon Circus, Debout sur le zync, Thiéfaine, Mano solo, Aldebert, Tryo et autres Ogres de barback... En fiat non, ils ne talonnent personne, ils sont bien loin devant (enfin, façon de parler...)

Il y a de la poésie chez ces garçons... Il y a de l'humour aussi (beaucoup), de l'amour aussi (énormément); mais pas de ces paroles mièvres, fades ou mieleuses... L'amour chez eux il est en pépite; en petite monnaie. Ils me font sourire, ils me font rire et pleurer aussi. Ils me font réfléchir souvent, ils me font du bien tout le temps. C'est leurs albums que j'écoute en voiture, à fond dans mon mp3, dans mon appart' quand l'envie de ménage me prend; c'est encore eux qui raisonnent dans mes oreilles quand je suis triste, quand je m'allonge sur mon lit le soir parce-que franchement ça va pas trop, parce-que j'ai passé une journée de m*** et que j'ai envie de pleurer... Parce-que toujours ils poussent des cris, des grogenments et que bah tout de suite ça va déjà mieux...

parce-qu'ils sont beaux aussi, à leurs façons... parce-que EUX ils l'ont le truc qui fait que...

wriggles

Combien de potes, combien d'amis nous passent à côté tous les jours? A force de n'suivre que nos envies combien de centaines de fois on se gourre? Combien on manque d'histoires d'amour?

Posté par misdeseos à 11:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 janvier 2008

Ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine tu sais...

664322273

Posté par misdeseos à 23:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]